Il en faut peu pour etre heureux ...

Vous ne savez pas cuisiner ? ça tombe bien moi non plus :)

lundi 31 mars 2008

le lundi c'est ravioli - épisode 7

Et si un jour je vous présentais des pâtes au pandan ? hein ? :))))))
Naaaaaaaaaaaaaaaan j'déconne ! Vous avez vu en ce moment je suis un peu d'humeur subversive ... ahem ...

Jusqu'ici je vous ai présenté des pâtes en sauce, des pâtes en sucré salé, et puis des pâtes grillées, et puis des pâtes farcies, et ça manque un peu de gratin je trouve, non ?
Pour ce lundi pasta, j'aimerai rendre hommage à la belle région franc-comtoise, et en profiter pour faire un clin d'oeil à ma chère Marielle, en utilisant des produits de chez elle. Allez zou, c'est parti !


Pasta en gratin, Morbier et MacVin

gratin_p_tes_morbier_macvin


Ingrédients (pour 2 personnes)
- pasta (ici des fusili)
- 200g de morbier
- 10cl de crème liquide
- 5 cl de MacVin
- 2 CS de chapelure
- Sel, poivre




Pour ceux et celles qui ne connaîtraient ni le MacVin ni le Morbier, je dis "shame on you !" et je vous invite à aller lire ces quelques lignes qui vous renseigneront davantage sur ce divin breuvage qui ne laisse pas indifférent ... surtout après dégustation ... et sur ce délicieux fromage qui fait partie de mes préférés.
Ayant passé un certain nombre d'étés dans le Jura, le Morbier (le bon hein ? pas le sous plastique qui a la consistance du babybel !!!) fait partie de mon paysage fromager favori, devant le comté, et tant pis si je fais hurler les puristes. Moi je kiffe le Morbier, that's all :)


"Faites cuire vos pâtes dans un grand volume d'eau salée en suivant les indications du paquet.
Pendant ce temps, mettez à chauffer dans une casserole la crème liquide et le MacVin.
Ajoutez la moitié du Morbier détaillé en petits dés et laissez fondre.
Lorsque les pâtes sont cuites, versez-les dans un plat à gratin, recouvrez-les de la crème chaude, et répartissez dessus les dés de Morbier restants. Donnez un tour de moulin à poivre.
Saupoudrez de chapelure et faites griller 10mn au four, à 150°.
Servez immédiatement."


J'ai un souvenir terrible de retour de vacances en TGV surpeuplé en plein mois d'août, où je n'ai trouvé qu'une place dans la couloir ... des WC ... Et j'ai passé mon trajet à me lever/me rasseoir sur mon sac, répandant des effluves fromagères à chaque fois, mais ruinant aussi définitivement la belle part de Morbier que j'avais achetée à la fruitière du coin ... Depuis j'ai quelques scrupules à rapporter du fromage quand je suis en train ... pfffffffffffffffffffffff

Posté par marionlakine à 07:00 - 4 - ça se mange au milieu - Commentaires [18] - Permalien [#]

Commentaires

    Fromage et train...

    J'ai testé le trajet parfumé au munster fermier... en wagon corail... tout le monde en a profité!
    Le bon côté de la chose, c'est que quand je suis arrivée dans mon petit studio d'étudiante, il était fait à point comme j'aime (avec encore un peu de pâte dure au milieu et le reste qui s'évade) et que je me suis régalée.
    Le truc moins marrant, c'est que j'ai pu relaver tout mon linge propre...
    o_Ô

    (oué des pâtes au petit dèj', trop bon! ^_^*)

    Posté par La Trollette, lundi 31 mars 2008 à 08:10
  • Merci tout plein pour cette pensée qui me va droit au coeur, et merci pour cette merveilleuse recette que je ne manquerais pas de tester dès que j'aurais du Macvin car chez moi la bouteille ne traine pas ;o).
    dès que tu me parle "fromages du Jura" je repense à ton annecdote dans le train.

    Posté par Marielle, lundi 31 mars 2008 à 08:40
  • Ca c'est de la chouette pasta du lundi. Moi aussi je kiffe le morbier, et les Jura, et les fromages qui puent dans le train Essaie donc de rapporter du Vieux Lille la prochaine fois.

    Posté par gracianne, lundi 31 mars 2008 à 09:34
  • Ah çà, c'est une des grandes jubilations de mon boulot, que de ramener des fromages des régions dans lesquelles je passe, des trucs du nord (oui Gracianne, vieux Lille et maroilles) , bourgignons ou provençaux notamment, franc-comtois aussi parfois. Tout en faisant semblant de bosser sur mon prochain billet, je regarde mes comparses de voyage, les yeux fixés sur les godasses de leur voisin, alors que c'est du côté des bagages qu'il faudrait regarder... ok, on est pas très nombreux à glisser du Citeaux dans le sac de l'ordi )

    Posté par Patrick CdM, lundi 31 mars 2008 à 10:26
  • Ouhouh, j'ai eu peur, j'ai cru que tu avais acheté ton vin chez MacDo !
    J'ai la même passion que toi pour le fromage et plus çà pue, plus je l'aime p
    Comme je ne voyage que rarement en train, je rapporte des tonnes de fromage et de sauciflard de mes escapades ! Vive les prochaines vacances !

    Posté par Mamzelle Gwen, lundi 31 mars 2008 à 10:52
  • Je ne suis pas trop fromage qui pue à manger froid mais en gratin pourquoi pas, surtout que maintenant je sais faire des pâtes fraîches

    Posté par bergeou, lundi 31 mars 2008 à 11:02
  • Un gratin qui me plairait bien en ce jour de grisaille maussade!

    Vive la subversivité! Soyons "out" ;-P!

    Bises,

    Rosa

    Posté par Rosa, lundi 31 mars 2008 à 11:12
  • Ah moi j'ai parfumé tout l'avion à l'arrivée à Lorient, mais je sais très bien prendre un air inquisiteur du genre "ah mais qu'est ce qui sent comme ça?!" et hop, ni vue ni connue (eh oh j'avais déjà eu droit à une "palpation" avant l'embarquement!)
    Le morbier j'adore, j'en glisse quelques tranches lors d'une raclette party, mais je n'ai jamais testé avec des pâtes!

    Posté par auré, lundi 31 mars 2008 à 11:35
  • J'EN VEUX! Dingue, hein? Moi, qui ne suis pas forte sur le fromage!!! J'EN VEUX!

    Posté par Clairechen, lundi 31 mars 2008 à 11:44
  • Du bon fromage, c'est un de mes grands plaisirs et je n'hésiterais pas à prendre le train avec !

    Posté par Sophie, lundi 31 mars 2008 à 13:17
  • Honte à moi je ne connaissais pas le Macvin, c'est grave docteur???

    Posté par Choupette, lundi 31 mars 2008 à 14:02
  • Ce militantisme pro jurassien, que nous ignorions chez vous, nous fait battre la papille et le coeur en chamade.
    A quand le gratin de cancoillote au vin jaune?

    Posté par Estèbe, lundi 31 mars 2008 à 14:07
  • Moi j'ai fais le coup oignons roses en avion.. en revenant de Corse... sauf qu'Air France a paumé ma valise et a mis 15 jours à me la livrer.

    Tu imagines la tete des oignons (plus du tout roses) à l'ouverture de la valise !

    Posté par Soho (chocoholic, lundi 31 mars 2008 à 14:41
  • Avoir la rage des fromages et ne pas être pasteurisé , c'est grâve docteur Marokine ?
    hey! y' avait des loups à une certaine époque jurassienne !
    "les lou-oup ou-ouh sont montés sur Paris , l'un par ici ...." askon a dit... sauvons-nous mordicus pandan qu'il est encor' temps !

    Posté par honshuku, lundi 31 mars 2008 à 17:14
  • Hi hi c'est rigolo, j'avais lu le Macval, chuis vraiment victime des affiches (ou alors je prends trop le métro parisien hu hu)...

    Mais c'est que c'est super tentant ces pâtes! Et puis, c'est rigolo parce que je me suis fait un truc un peu du genre hier soir, sans le vin et avec du cantal. Ok, c'était pas du tout pareil si ce n'est que c'était un gratin de pâtes ;o)

    Je note ça dans mes tablettes, moi aussi j'adore le morbier!

    Posté par Delphinoid, lundi 31 mars 2008 à 18:31
  • Hello Marion, vive le Morbier/ Macvin!!
    (Je n'avais pas remarqué que tu te parfumais au Morbier!)

    Posté par Bridget, lundi 31 mars 2008 à 21:27
  • Rhaaaa....
    J'adore tout ça, j'ai la moitié de ma famille qui vit là bas.
    J'en veuuuux !!!

    Posté par Ln75, mardi 1 avril 2008 à 21:07
  • En bonne franc-comtoise et en fan incontestée des pasta, je me pâme devant cette recette!

    Posté par Nath, mercredi 2 avril 2008 à 10:26

Poster un commentaire