Il en faut peu pour etre heureux ...

Vous ne savez pas cuisiner ? ça tombe bien moi non plus :)

mercredi 1 octobre 2008

Des citrouilles, des meatballs, un salon et un concours

Dans quoi je me suis embarquée encore ...   

Comme je vous l'ai dit déjà je suis un chouia débordée en ce moment, j'ai un peu de mal à voir le jour et j'ai moyen le temps de cuisiner. Je ne compte plus les billets que j'ai en tête, les recettes que je souhaite faire, les photos qui encombrent mon "blogtemp" sur mon bureau ...    
   
Une seule chose que j'arrive à faire en ce moment, c'est dire OUI à Chef Damien.    
C'est pas difficile, il lance gentiment un projet de salon du blog culinaire à Soissons ... en 3 secondes je crie "préseeeeeeeeeeeente !!!!"
 
   

tablesenfete

On clique sur le logo ou , allez hop on clique pour les renseignements !    
   
Depuis que j'ai dit OUI j'ai un peu les miquettes je vous l'avoue, et je n'ai plus que 15 jours pour rendre ma copie et vous proposer quelquechose de bien samedi 29 et Dimanche 30 Novembre.    
Si faire une recette devant un peu de monde ne m'impressionne pas, inventer un ou deux plats pour cette occasion me stresse davantage :) Dorian a rajouté à cette difficulté le risque de Chiassing qui augmente un peu la pression que je me mets toute seule (je laisse Dorian s'expliquer à ce sujet)    
   
Bref !    
   
Si vous manquez d'idées pour vos tables de fête cette année et que vous n'avez rien contre passer un moment avec des fous furieux dans une graaaaaaaaaande cuisine, passez donc voir du beau monde à Soissons les 29 et 30 novembre prochains, moi en tous cas j'y serai :)    
   

* * *

   
Je crois que Damien a compris que je n'étais pas une pro du NON, et je crois également qu'il a un peu perçu mon stress quand à l'événement  proposé ci dessus. Du coup il a dû se dire que j'allais apprécier de me détendre à voir les autres se creuser la cervelle à ma place en ce mois d'Octobre :)    
"Est-ce que tu voudrais bien être jury avec Gilles Choukroun et moi même pour La Citrouille c'est pas sorcier en Octobre ?"    
Je ne vais pas faire durer le non-suspense plus longtemps, vous avez compris depuis belle lurette que je lui ai encore répondu OUI :op

   

concours_citrouille_band

   

Pour participer, c'est pas sorcier (oui je sais, elle est facile) : il suffit de proposer une recette à base de citrouille à 750g avant le 31 Octobre !    
   
1er prix : Un bon d'achat de 100€ sur  Amazon.fr ainsi que le livre Cuisine en Liberté de Gilles Choukroun    
2ème et 3ème prix : Un bon d'achat de 50€ sur Amazon.fr ainsi que le livre Cuisine en Liberté de Gilles Choukroun    
4ème et 5ème prix : le livre 100% épices : La saga des épices pimentée de 60 recettes de Gilles Choukroun et Katherine Khodorowsky    
6ème au 10ème prix : des tabliers des blogs    
   
Tous les renseignements nécessaires sont ici : clic !    
   
   
Pour la peine je vous propose une 'tite recette sympatoche avec de la citrouille (mais pas que)    


   

MeatBalls Indian-style
et du Potimarron tout doux qui picote quand même    

 

meatballs indiennes    

 

Ingrédients (pour 2 personnes)    
les boulettes
- 200g de steack haché (ou d'agneau, c'est plus goûtu)    
- 1 gousse d'ail émincée    
- 4 petits oignons blancs hachés fin    
- 1/2 cc de garam massala    
- 1/2 cc de paprika    
- 1/2 cc de coriandre en poudre    
- une bonne vingtaine de feuilles de curry fraîches, ciselées    
- sel, poivre    
- huile ou ghee    
et du chili en poudre si vous aimez les sensations fortes    
la purée de potimarron
- 2 petits potimarrons, épluchés, épépinés et coupés en cubes
- 3 CS de lait de coco
- 1 cm de gingembre frais râpé
          - sel, poivre              

   

C'est à cause d'Estèbe que ces meatballs ont vu le jour. J'attends d'ailleurs la permission de la personne concernée pour mettre un lien vers la vidéo :)   
   
   
"Faites cuire les dés de potimarron à la vapeur jusqu'à ce que les morceaux soient bien tendres (environ 20 minutes).    
Pendant ce temps, mélangez à la main la viande hachée avec les épices, l'oignon, l'ail, les feuilles de curry, le sel et le poivre. Formez des boulettes.    
Faites chauffer du ghee dans une poêle et faites revenir les boulettes à feu moyen pour qu'elles soient cuites partout (temps en fonction de la viande choisie et de la taille de vos boulettes).    
Quand la chair des potimarrons est cuite, écrasez-la à la fourchette, liez avec le lait de coco et mélangez le gingembre râpé. Salez, poivrez. Réservez.    
Augmentez un peu le feu sous les boulettes et tournez les régulièrement pour les saisir de façon régulière.    
Mangez.    
Miam."

 

 

 

Allez Hop !!!! Tous à vos cucurbitacées !!!!!!!!!!

Tags : , , , ,
Posté par marionlakine à 15:03 - 4 - ça se mange au milieu - Commentaires [39] - Permalien [#]

dimanche 28 septembre 2008

Lavash Crackers for Daring Bakers - Des Crackers maison pour les Daring Bakers

 

logo DB    

 

Ooooooooooooooooooooooops !   
I've been working hard this week end, and It looks like I forgot the Daring Bakers Monthly Challenge day of publication ! In my mind it was the 30th of September , and today in my netvibes, there are lots of gorgeous Crackers published yesterday :( Sorry guys !   
My Lavash Crackers were easily baked and quickly eaten a couple of weeks ago :) No excuse !   
I have to congratulate Shel from Musings from the Fishbowl for this fantastic, vegan and sugar free idea !!!!!   

   

We made Lavash Crackers !!!!!!! Yeeeeeeeehaaaaaaaaaaa !!!   
and Vegan dips to go with :)
   

   

* * *   

   

Hum Hum Hum ...   
J'ai pas mal bossé ce week end du coup je me demande si je n'ai pas laissé filer la date de publication du défi mensuel des Daring Bakers ! J'avais retenu le 30 septembre, mais aujourd'hui dans ma netvibes, je vois fleurir plein de Crackers appétissants publiés hier :( Désolée !   
Mes Crackers maison ont pourtant été réussis et rapidement engloutis il y a 2 semaines :) Pas d'excuse donc !   
Je me dois de remercier Shel du blog Musings from the Fishbowl d'avoir eu cette formidable idée, vegan et non sucrée !!!!!   

   

On a tous fait des Crackers !!!!!!!! Yeeeeeeeeeeehaaaaaaaaaaaaa !!!    
(Je sais ça se traduit pas ça, ou alors en "Youpi" mais non, ça ne me plait pas)   
Et des trempouilles pour aller avec :)   

* * *

   
   
   

Lavash Crackers for Daring Backers   
Crackers maison pour les Daring Bakers   

 

Crackers 3    

   
   

Ingrédients (pour plein de crackers :op)   
- 1 cup 1/2 de farine (= env 170g)   
- 1/2 cc de sel   
- 1/2 cc de levure de boulangerie sèche   
- 1 CS de sucre ou de sirop d'agave   
- 1 CS d'huile   
- 1/3 à 1/2 cup d'eau à t° ambiante + 2CS   
- graines, épices, sels aromatisés à votre convenance   
Source : The Bread Baker's Apprentice: Mastering The Art of Extraordinary Bread,
Peter Reinhart   

   
   

La recette est en français ici, en Anglais chez Rosa, Tartelette et consorts :)


"Dans un grand bol, mélangez la farine, le sel, la levure et le sucre.   
Ajoutez ensuite l'huile et juste assez d'eau pour pouvoir former une boule.   
Farinez  le plan de travail et pétrissez environ 10 mn jusqu'à ce que tous les ingrédients soient parfaitement répartis dans la pâte.   
(Pour savoir si vous avez suffisamment travaillé, voyez le test à effectuer ici : clic !)   

   
   

crackers 1   

   
   

Huilez légèrement un grand saladier et déposez la pâte. Enduisez-le d'huile et couvrez le saladier avec du film étirable.   
Laissez lever 1h30 à température ambiante ou toute la nuit au réfrigérateur, la pâte doit doubler de volume (ça a pris plus de 2h chez moi)   


   
   

crackers 2    

   
   

Huilez légèrement votre plan de travail, et déposez-y  la pâte.   
Commencez à l'étaler à la main à la forme voulue, puis farinez-la légèrement avant de l'étaler au rouleau à pâtisserie. Vous devez obtenir une pâte très fine.   
Si la pâte se rétracte trop, couvrez-la 5 minutes avec un torchon ou du film étirable et laissez-la se détendre un peu. Décollez-la de votre plan de travail avant de reprendre.   
Une fois que vous avez obtenu l'épaisseur voulue, couvrez-la à nouveau 5mn.   
Préchauffez votre four à 180°C.   
Tapissez une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé et transférez précautionneusement votre pâte dessus. Coupez éventuellement ce qui dépasse avec des ciseaux.   
Humidifiez la surface avec de l'eau puis répartissez les graines, épices ou autres ingrédients de votre choix [pour ma part j'ai utilisé un sel aromatisé au sésame noir et au wasabi, ainsi qu'un autre sel parfumé aux épices nord-africaines] 
Redonnez éventuellement un petit coup de rouleau à pâtisserie pour que la garniture colle bien à la pâte.   
Prédécoupez à votre convenance en carrés, rectangles, formes diverses ... et faites cuire environ 15 mn jusqu'à ce que les crackers soient bien dorés.   
Laissez refroidir 10mn puis découpez."   

   
   

Cette recette était très facile à faire, un vrai bonheur ! Tout le monde s'est régalé et après un essai aussi concluant je peux vous garantir que vous n'aurez plus envie d'acheter de crackers du commerce !   
   
Avec ces crackers, Shel nous demandait de proposer 2 sauces vegan.   
Je vous suggère de faire ce sublime Chutney de Tomates déjà publié ici : clic !   
Et pour ceux/celles que le mot Vegan effraie, je tenterais de mettre enfin en ligne une tartinade d'artichauts au brie qui a fait sensation 2 fois déjà. Le souci est que je n'arrive pas à faire une photo décente du machin. Dès que ce sera fait je vous livre ça :)   

   
   

* * *    

   

Thank you again Shel for this great challenge, it was just funny, easy and delicious ! I loved it !   
A Veagn dip is the Tomato Chutney I've already published here, and a non vegan dip you can cook is an Artichoke and Brie sauce that my friends loved :)



   

Tags : ,
Posté par marionlakine à 21:19 - 2 - ça se mange avant - Commentaires [25] - Permalien [#]

vendredi 26 septembre 2008

Et une pizza pour Gracianne, une !

Le boulot m'a rattrappée.   
Plus vite que prévu.   
C'est pas pour me déplaire mais du coup je n'ai plus beaucoup de temps pour cuisiner ni pour écrire des billets.   
Pourtant j'en aurais des choses à vous montrer et à vous raconter !   
Mais ce sera pour plus tard.    
En attendant, je fais un petit clin d'oeil à Gracianne et à ses pizze du Vendredi qui me font toujours monter l'eau à la bouche. 
J'ai découvert grâce à elle qu'une pizza maison prenait un temps plus que négligeable à préparer, et permettait d'assouvir ses envies les plus folles les soirs de flemme.   
   
Pour 2 pizze = 1/4h de pétrissage + 5 mn de garnissage et basta. Le reste c'est du temps de levée et de cuisson.   
Les vendredis se prêtent très bien à la pizza chez moi aussi, et la congélation convient très bien aussi à la moitié de pâte que je ne veux pas utiliser de suite. Il me suffit de sortir mon pâton le matin avant de partir au travail et le soir je la retrouve prête à l'emploi. La grande classe :)   

   
   

Pizza avec un p'tit goût d'Auvergne   
parcequ'on se refait pas ...   

 

pizza auvergnate    

 

Ingrédients (pour 2 personnes)   
- 1/2 pâte à pizza (chez Gracianne donc : clic !)   
- 1/4 de St Nectaire   
- 125g de Bleu d'Auvergne   
- 100g d'Entre-Deux   
- 100g de Cantal vieux   
- quelques cuillers à soupe de concentré de tomates   

   
   

Cuisson environ 15 mn à 250° pour une pâte étalée finement. A servir avec une salade qui luit de vinaigrette bien moutardée :)   
   
Ouais Ouais je sais c'est facile de balancer ça comme ça mais j'ai pas trop le temps je vous ai dit.   
Il faudrait que j'arrive à faire des cupcakes pour Fanny, le défi mensuel des Daring Bakers, vous envoyer une carte postale culinaire hebdomadaire , en plus du reste. Mais ça va être un peu hard :(   

Tags : , ,
Posté par marionlakine à 07:00 - 4 - ça se mange au milieu - Commentaires [24] - Permalien [#]

mercredi 24 septembre 2008

On f'rait comme si qu'on voyageait (5)

Voilà voilà voilà.   
5ème semaine de périple autour du monde (enfin, d'une partie du monde)   
Cette semaine ma carte postale est un peu spéciale.   
D'une, elle est sucrée, et de deux, on vous l'envoie ... à deux :)   
   
   

kueh 1    

   
   

J'aime bien les recettes en duo, les idées en commun, les moments de complicité, aussi farfelus soient-ils.   
J'aime bien le concept de cuisine à 4 mains, dans la même cuisine ou non.   
J'aime bien le pandan, et Loukoum aussi.   
   
Alors quitte à faire un pont virtuel entre Paris et Strasbourg, autant y apporter une touche d'exotisme, une touche de nulle part ailleurs, avec un gâteau hors du commun :) Un Kueh Lapis par exemple. Au pandan tant qu'à faire ... Aujourd'hui nous vous emmenons en Indonésie :)   

   
   

Kueh Lapis au Pandan   

   

kueh 3    

   
   

Le Kueh Lapis est donc un gâteau indonésien, très riche, constitué d'une bonne dizaine de couches visibles à la coupe. On le sert traditionnellement en tranches fines car il est très nourrissant. On le trouve parfumé aux épices, au pandan ou au cacao.   
La difficulté de cette pâtisserie est de réussir des couches très régulières qui coloreront à la cuisson et formeront ces marques brunes caractéristiques.    
Il faut s'armer de patience, avoir du temps à passer dans sa cuisine car le temps de cuisson de chaque épaisseur n'est que de quelques minutes. Et il faut 10 à 15 fournées successives pour faire un kueh lapis.   
Prêts ?   
La recette est celle donnée par Ptinem dans les ateliers Marmiton : clic !   

   
   

Ingrédients
- 175g de beurre pommade + 75g de margarine   
(ou 250g de beurre concentré si vous en trouvez)   
- 100g de lait concentré sucré   
- 15 jaunes d'oeufs   
- 5 blancs d'oeufs   
- 100g de sucre   
- 100g de farine tamisée   
- 25ml de lait de coco   
- 3 cc d'extrait de pandan (voir plus)   
+ du beurre concentré fondu pour la cuisson       

   

Inutile de vous préciser que je n'ai pas fait la recette dans ces quantités astronomiques. Même si le Kueh Lapis se garde bien au frais et se congèle paraît-il aussi bien, je ne suis pas munie du moule ad-hoc pour ce genre d'aventure : un moule carré ou rectangulaire à bords hauts, verticaux.   
Non moi la seule chose assez haute et verticale que j'ai pour me jeter à l'eau c'est mon moule à cake pédiatrique. J'ai donc largement divisé les proportions :)   

   

"Fouettez au batteur électrique ou au robot le beurre, la margarine et le lait concentré sucré environ 10 mn.   
Ajoutez le lait de coco et l'extrait de pandan et battez encore environ 10mn, jusqu'à obtenir une crème  très onctueuse.   
Réservez.   
Fouettez maintenant les jaunes d'oeufs, 15 à 20 mn en tout, jusqu'à obtention d'une masse crémeuse (le mélange doit avoir doublé de volume).   
Mélangez délicatement ces jaunes à la préparation précédente.   
Montez les blancs en neige, et ajoutez progressivement le sucre lorsqu'ils commencent à prendre.   
Incorporez la moitié des blancs à l'appareil, puis la moitié de la farine, puis le reste des blancs en neige, et terminez par le reste de la farine.   

Préchauffez votre four à 180°.   
Tapissez de papier sulfurisé le fond de votre moule.   

Versez quelques cuillers à soupe de votre préparation dans le fond de votre moule et étalez très régulièrement en une couche fine (Selon la taille de votre moule).   
Faites cuire environ 6 à 8 mn à 180° puis 1 mn sous le grill. Le but étant de colorer la superficie du gâteau sans cuire la totalité de la couche.   
Sortez le gâteau du four, badigeonnez au pinceau de beurre fondu, puis réétalez la même quantité de pâte, très finement et régulièrement.   
Remettez à cuire selon les mêmes réglages.   
L'opération se répète ainsi 10 à 15 fois, en badigeonnant de beurre fondu entre chaque couche, et en faisant brunir la surface du gâteau à chaque étape.   
Une fois la dernière couche cuite, badigeonnez encore de beurre fondu puis laissez refroidir environ 30 mn dans le moule.   
Démoulez ensuite sur une grille et pressez légèrement pour faire sortir l'excédent de beurre fondu.   
Recoupez les bords du gâteau pour obtenir des parois bien droites et nettes."           

   

Et voilà :)   

   

kueh 2    

   

Si mon Kueh Lapis avait un aspect assez régulier, le goût du pandan était bien trop timide pour l'apprécier au mieux.   
La seule personne que je connaisse sur terre qui mange de temps en temps du vrai Kueh indonésien a apprécié la finesse des couches et la consistance globale. Mais pour le goût ce n'était pas trop ça, le beurre prédominait beaucoup trop ;)   
   
Je résume les points importants pour tenter le Kueh Lapis :   
- un moule carré ou rectangulaire à bords hauts et droits   
- du temps devant soi et de la patience   
- du beurre asiatique en conserve si on en trouve   
   
   
Et comme je vous le disais, ce gâteau a un pote chez Loukoum :)

Tags : , ,
Posté par marionlakine à 07:00 - 5 - ça se mange à la fin - Commentaires [28] - Permalien [#]

lundi 22 septembre 2008

Une autre façon de manger des haricots verts

Je ne sais pas vous, mais moi je déteste manger les légumes quand ils sont tristes.
Il n'y a rien de plus inintéressant que de les réduire à un rôle d'accompagnement. C'est ultra limité et ça m'agace souvent.
Quand je dégotte de beaux légumes, j'aime bien me creuser le citron pour les mettre en valeur le mieux possible. Et force est de constater que les sites culinaires francophones ne sont pas les plus audacieux niveau verdure (je ne parle pas d'Alain Passard hein ?).

Les haricots verts par exemple.
Ceux du jardin, cassants à souhait, qu'on équeute en deux temps trois mouvements, qu'on cuit le minimum nécessaire et qui fondent en bouche avec cette petite note sucrée ...
Moi je ne les vois pas "juste" accompagner un rôti, même s'ils s'en sortent plutôt bien, ou se faire inonder de crème fraîche pour se faire oublier.
Ils ne méritent pas ça.
Non, moi j'ai envie de leur faire honneur, de les avoir en guest-star dans mon assiette et pas en tant que figurants.   
   

   

Salade de Haricots à la Coriandre et aux Amandes    

   

haricots portugaise    

   

Ingrédients (pour 4)      
- 500g de haricots verts, équeutés      
- 1/4 cup d'amandes entières mondées (=60ml)      
- 3 + 1 cc de sauce soja      
- 2 CS de vinaigre de riz      
- 1 CS d'huile neutre      
- 1 gousse d'ail émincée      
- 1 cc de gingembre frais râpé      
- 2 CS d'oignons frais émincés      
- 1/3 cup de coriandre fraîche ciselée (=80ml)      
Source : Green Bean Salad with Cilantro and Soy-Glazed Almonds,
Epicurious      

   
   
J'aimerais pouvoir vous garantir que cette recette va faire aimer les haricots à vos enfants (puisqu' apparemment c'est le challenge quotidien de nombre de mères ici bas). Tant qu'à faire j'aimerais vous promettre que cette salade va réconcilier tous les enfants de la terre avec tous les légumes, rutabagas et salsifis compris, mais y'a pas marqué la poste :)
   
Non, ce que je vous propose, c'est de changer un peu de la sempiternelle salade haricots verts/tomates (que j'adore, là n'est pas le problème) dont on peut légitimement se lasser au bout d'un moment.   

   
"Faites chauffer une poêle anti-adhésive, et faites torréfier les amandes quelques minutes à feu moyen.    
Lorsqu'elles sont légèrement dorées, ajoutez 3 cc de sauce soja et mélangez rapidement, jusqu'à ce que le liquide recouvre entièrement les amandes et s'évapore (env 1 mn).      
Déposez sur une assiette et réservez.      
Faites cuire les haricots dans un grand volume d'eau bouillante salée, 5 à 10 mn, en veillant à les garder fermes.      
Egouttez-les, rincez-les sous un filet d'eau froide pour stopper leur cuisson, et égouttez-les encore. Laissez refroidir.      
Préparez la vinaigrette en mélangeant le vinaigre de riz, l'huile, l'ail, le gingembre et la cuiller de sauce soja restante.      
Versez sur les haricots et mélangez bien.      
Coupez grossièrement les amandes et répartissez sur la salade avec la coriandre fraîche et les oignons frais.      
Servez immédiatement."      
   
   
Voilà.   
Si seulement on trouvait plus facilement des recettes comme ça, qui changent un peu pour accommoder les légumes, ça serait chouette.   
Vach'ment bath même :)

Tags : , , , ,
Posté par marionlakine à 07:00 - 3 - ça se mange au début - Commentaires [27] - Permalien [#]


jeudi 18 septembre 2008

On f'rait comme si qu'on voyageait (4)

C'est pas que je me déplaisais en Italie, mais j'ai promis une carte postale toutes les semaines.

J'ai des envies de changement, d'exotisme, de chaleur ...
J'ai des envies de vacances, de palmiers, de piments ...

En fait j'enverrais bien tout péter pour aller m'isoler sur une île déserte et manger des mangues toute la journée mais je m'en lasserais peut être ... Ils font de la bouffe thaï sur les îles désertes ????? ;)

Allez, en route pour la Thaïlande ;)


Boeuf épicé au Basilic Thaï

 

boeuf basilic thai   

   
   

Ingrédients (pour 4 personnes)
- 600g de boeuf émincé
- 1 gousse d'ail
- 5 piments rouges
- 1 CS 1/2 de fish sauce (ou nuoc mam)
- 1 CS 1/2 de sauce d'huître
- 1 CS de sucre de palme (ou sucre en poudre)
- 1 CS 1/2 de sauce soja foncée
- 7 CS de bouillon de volaille
- 25 feuilles de basilic thaï (voir plus)
- 2 CS d'huile végétale
d'après le Nua Phad Kaprao de Saveurs Thaïlandaises

J'ai juste augmenté un peu la ration de viande dans ce plat. Le nombre d'ingrédients n'est pas effrayant, et quand on possède un wok (ce qui n'est hélàs pas mon cas), on obtient certainement un résultat proche de la perfection. En plus c'est la facilité même :

" Dans un wok (ou une grande sauteuse à fond peu épais), faites chauffer l'huile à feu vif.
Versez d'un seul coup l'ail émincé, le boeuf et les piments.
Faites cuire sans cesser de remuer, jusqu'à ce que la viande soit saisie.
Ajoutez le bouillon de volaille, la sauce poisson, la sauce d'huître, la sauce soja et le sucre de palme.
Poursuivez la cuisson à peine quelques minutes, et servez parsemé de feuilles de basilic, avec du riz."

Je vous avais dit que cétait tout simple !


Plusieurs options concernant les piments :

1- vous êtes une chochotte, mais vous ne voulez pas qu'on le sache : utilisez les piments entiers, sans les fendre ni les couper. Et ne croquez pas à pleines dents dedans évidemment ...
2- vous êtes une semi chochotte : fendez 1 ou 2 piments dans la longueur, ôtez les graines, et gardez les autres entiers comme dans la version chochotte 1. On ne croque toujours pas dedans !
3- vous n'êtes pas une chochotte mais y'a des limites : épépinez et émincez 2 piments, et ne les repoussez pas quand vous les retrouvez dans votre assiette. Même pas peur ! Laissez les autres entiers.
4 - vous êtes un(e) warrior, ou un(e) capsicaïnomane : vous les émincez tous, voir vous en rajoutez, voir vous ne les épépinez même pas. Piiiiiiiiiiiiiiiiin Poooooooooooooon ;)

Moi j'appartiens à la catégorie 3, faut pas pousser non plus !

Je ne saurais que trop vous conseiller, comme dans toutes les recettes au wok, d'avoir tous vos ingrédients préparés à proximité, mesurés et prêts à l'emploi. La cuisson à feu très vif va horriblement vite et n'attend pas que vous retrouviez cette fichue sauce machin achetée il y a 3 ans dans le fin fond de votre placard, 2 porte droite ...

Alors évidemment si vous êtes du genre à dire "je veux faire la recette mais j'avais pas de sauce soja foncée alors j'ai mis du miel, et puis j'avais pas de sauce poisson alors j'en ai pas mis, et puis belle maman aime pas quand c'est trop fort donc j'ai mis des poivrons, verts, et j'étais en rade de riz thai donc j'ai mis de l'arborio avec une touche de vin blanc" .... là je ne peux rien pour vous, la Thaïlande et ses charmes seront forcément bien loin de votre assiette.
Pour les autres, dépaysement garanti !
N'hésitez pas à être généreux en basilic Thaï, franchement. Ca pique pas :op

Pour ceusses et celles qui rechigneraient à acheter tant de nouveaux ingrédients, je dirais juste que :
- la sauce poisson/fish sauce est meilleure que la nuoc mam, donc quand vous avez fini cette dernière vous changez de rayon et vous en achetez de la vraie
- le sucre de palme peut se trouver en petits pots en plastique, prêt à l'emploi sous une couche de parrafine (c'est ce que j'ai dans mes placards). Pas la peine d'en acheter pour 8 ans.
- la sauce soja foncée n'est pas indispensable, mais vous trouverez de quoi l'utiliser en allant voir chez Véro
- la sauce d'huître sert dans plein de recettes asiatiques, et va à merveille sur des haricots verts, par exemple

Et puis pour continuer à exotiser vos placards et vos assiettes, je ne saurais que trop vous conseiller l'excellent site Saveurs Thaïlandaises d'où provient cette recette, rempli de mets alléchants, dont un poulet épicé à la citronnelle absolument sublime.

Je sais pas vous mais je prolongerais bien un peu l'étape Thaïlandaise moi ... ;)

 

Tags : , , ,
Posté par marionlakine à 07:00 - 4 - ça se mange au milieu - Commentaires [19] - Permalien [#]

lundi 15 septembre 2008

cheesecake addictive

Cheesecake sans paroles, juste pour le plaisir de ces différentes étapes ...



   

cheesecake 1    

   

cheesecake 2 

 

cheesecake 3

 









cheesecake 4

 

 







cheesecake 5

 

 







cheesecake 6

 

 

 

 

 

 

 

 

Des fois ça fait du bien aussi quand je me tais :)   

Tags :
Posté par marionlakine à 07:00 - Commentaires [55] - Permalien [#]

samedi 13 septembre 2008

On f'rait comme si qu'on voyageait (3)

Pour cette édition n°3  j'avais envie de retourner en Europe.

Juste le temps d'imaginer le soleil d'un pays où je n'ai encore jamais mis les pieds. Hélàs.

Un pays que j'imagine gorgé de légumes et de fruits plus colorés les uns que les autres, riche d'une cuisine à la fois simple et savoureuse comme je l'aime, utilisant des ingrédients d'une qualité irréprochable.

Un pays où l'on chanterait au lieu de parler.
Un pays où les glaces seraient les meilleures du monde.
Un pays où l'on ferait des souhaits autour des fontaines.
Un pays où l'ail, l'huile d'olive et le basilic ne seraient jamais bien loin.
Un pays où il y aurait toujours le temps d'un café en terrasse.

Je ne sais pas si c'est à cela que ressemble l'Italie, mais c'est comme ça que je me la représente :)

La recette d'aujourd'hui, ce n'est pas sur un blog Italien que je suis allée la chercher mais chez Fanny. Et pourtant, une focaccia c'est Italien non ?


Focaccia aux tomates confites à l'huile d'olive vanillée
pour faire le plein de soleil à l'intérieur


focaccia tomates vanille


Ingrédients

pour le ferment :
- 150g de farine T45
- 200g d'eau à température ambiante
- 7g de levure fraîche émiettée
+
- 150g d'eau à température ambiante
- 15ml d'huile d'olive
- 375g de farine T45
- 10g de sel fin
+
Quelques tomates confites à l'huile d'olive vanillée
(voir plus bas)
traduit de : mastering focaccia, step by step, Foodbeam

 

 

"Préparez le ferment :
dans un grand saladier, mélangez les 200g d'eau avec la levure et les 150g de farine. Couvrez d'un torchon et laissez lever 2h dans une pièce chaude, en donnant un coup de fouet au bout d'une heure.
Le mélange doit être rempli de bulles et avoir doublé de volume.
Ajoutez alors l'eau et l'huile d'olive en fouettant, puis mélangez grossièrement la farine et le sel avec une cuillère.
Couvrez à nouveau et laissez reposer 10mn.
Huilez généreusement vos mains et le plan de travail.
Etirez doucement la pâte entre vos deux mains. Repliez-la sur elle même et tournez-la d'un quart de tour.  Effectuez cette manoeuvre environ 10 fois en prenant soin d'arrêter avant que la pâte ne colle au plan de travail.
Laissez reposer 10mn et recommencez le pétrissage décrit ci-dessus.
Laissez reposer à nouveau 10mn et pétrissez encore une fois.
Votre pâte va devenir de plus en plus lisse et élastique.
Couvrez à nouveau et laissez reposer 40 mn.
Etirez pour former un rectangle.
Rabattez le 1/3 gauche puis le 1/3 droit sur le tiers central.
Faites reposer 40mn et recommencez.
Faites reposer encore 40mn et répétez l'opération une dernière fois.
Laissez reposer 30mn.
Huilez une plaque à pâtisserie et déposez-y la pâte.
Etalez légèrement à la main (elle va se rétracter, c'est normal) , couvrez et laissez à nouveau reposer dans une pièce chaude pour 30 mn.
Préchauffez le four à 220°.
Pincez et étirez les 4 coins de la pâte pour atteindre les bords de votre plaque à pâtisserie.
Répartissez quelques tomates confites sur le dessus, arrosez d'huile d'olive vanillée (voir plus bas) et aspergez d'un petit peu d'eau.
Enfournez 15mn à 220°, puis baissez le thermostat à 200° pour encore 15mn.
Laissez refroidir sur une grille."



Je précise que j'ai utilisé de la farine T65 pour cette recette, contrairement aux indications. Pas de problème à signaler. J'ai aussi couvert ma pâte à chaque levée.
Ma traduction n'est peut être pas des plus claires, n'hésitez pas à vous aider des très belles photos de Fanny pour mieux comprendre les étapes de cette délicieuse focaccia.
Surveillez la cuisson en cours de route : le sucre compris dans les tomates confites a fait caraméliser la focaccia un peu plus vite que prévu ;)

* * *


Tomates Confites à l'huile d'olive vanillée


tomates confites vanille


Ingrédients

- 1kg de tomates de taille moyenne
- 1 gousse de vanille
- 6 CS de cassonnade
- 20cl d'huile d'olive fruité mûr
Source : Histoires d'Huile, Sophie Brissaud et Valérie Lhomme

"Faites chauffer l'huile d'olive à environ 120°, sans qu'elle fume, puis versez-la sur la gousse de vanille fendue et grattée. Laissez infusez 15mn.
Plongez les tomates 1 mn dans l'eau bouillante puis rafraichissez-les sous l'eau froide. Enlevez la peau, coupez-les en quarts et épépinez-les [ce que je n'ai pas fait]
Déposez sur une plaque anti adhésive, saupoudrez de cassonade et arrosez avec l'huile d'olive vanillée.
Faites cuire 1h à 170°, jusqu'à ce qu'elles soient confites."

* * *

Cette recette est longue, les temps de repos sont nombreux. Pourtant la technique est plutôt simple puisque je m'en suis sortie :) Les tomates du jardin se sont prêtées à merveille au confisage !
Comment classer cette focaccia ... A servir à l'apéritif ? A grignoter comme un sandwich ?  Ou à déguster comme un dessert ? Comme il vous plaira, le principal étant de se régaler en attendant d'aller en Italie pour de vrai :)


Je n'ai pas encore choisi d'où viendrait ma carte postale gourmande de la semaine prochaine .... Angleterre ? Liban ? Thaïlande ? Portugal ? Etats Unis ?

Tags : , , , ,
Posté par marionlakine à 07:00 - 7 - cadeaux bonux - Commentaires [24] - Permalien [#]

lundi 8 septembre 2008

Vais-je finir par aimer la betterave ? Jamie y est-il pour quelquechose ...

J'ai jamais trop aimé ça la betterave.

Elle faisait pourtant partie des classiques plateaux de crudités des repas du dimanche.   
Bon je la mangeais quand même hein ? Avec de la mayo :) Plein de mayo !
Voui parceque dans la famille, la mayo c'est comme qui dirait une institution :) On la mangeait avec toutes les viandes froides, les crudités donc, les crevettes, et les patates sautées.
Oui.
Absolument.
La mayo avec les patates sautées maternelles, c'est divin, absolument pas gras et ça glisse tout seul !
Si Si.   
La mayo c'est simple, on en faisait un tupp' par semaine. Même que je n'en ai jamais raté une seule (et ne me parlez pas de la différence de température entre les ingrédients, c'est du pipeau, j'ai toujours fait mes mayo avec des oeufs/de la moutarde qui sortaient du frigo et de l'huile à température ambiante)   
Je vous donnerais peut être le secret de la mayo familiale un jour ;)


Mais à la base je voulais vous parler de la betterave qui ne me fait pas sauter au plafond.   
La betterave, à part tâcher, faire plein de jus (qui dilue la mayonnaise donc, erreur fatale que ne commettent JAMAIS  les carottes râpées) et colorer les pâtes et les macarons en rose, je ne lui voyais pas grand intérêt.   
Je ne fais pas partie des afficionados du Marbré Wharol, autre institution, marmitonnienne celle là.   
La betterave, je trouve ça mou, même taillé en cubes, inconsistant et assez peu intéressant.


Et puis un jour on m'a dit que ça pouvait se manger cru.
L'hallu.
Des betteraves crues ????????   

La curiosité m'a fait me pencher sur des recettes plutôt alléchantes, dont celle de Warda. Mais le mystère restait entier puisque jusqu'ici je n'avais jamais eu l'honneur d'en trouver des "pas déjà cuites sous sachet plastique que si tu fais pas gaffe il se rabat brusquement et tâche irrémédiablement ton Tshirt immaculé".

Il m'aura fallu aller les surprendre directement dans un potager, sur leur lieu de production, et leur faire faire quelques centaines de kilomètres pour qu'elles arrivent dans mon frigo.

On est bien avancés avec ça vous me direz, quand on sait juste que épluchées et râpées à cru c'est soi-disant super bon.

Mais juste râpé et assaisonné c'est triste.

Il me fallait THE recette qui me réconcilie avec la "beta vulgaris" (et vu comme ça c'était mal barré)

Nigel ne me proposait rien, Mike encore moins, alors je leur ai fait une infidélité, très concluante, avec Jamie :)   

   

Salade de Bettrave Croquante, poire et fêta   

 

salade betterave poire feta    

   
   

Ingrédients (pour 4 personnes)   
- 3 belles betteraves rouges, crues   
- 3 poires   
- 200g de fêta   
- quelques feuilles de menthe   
- 1 poignée de graines de tournesol   
- 1 CS de miel   
- 3 CS de jus de citron   
- 6 CS d'huile d'Olive   
- sel, poivre du moulin   
Source : Crunchy Raw Betroot Salad with feta and pear, Jamie Oliver   

   
   

Option 1 : vous avez une paire de gants, un tablier et une mandoline. C'est tout bon, ça va vous prendre 5 mn chrono ou un truc du genre, sans dommages collatéraux. Ratio temps de préparation/régal optimal.   
Option 2 : vous êtes un killer, vous la jouez "je maîtrise grave" sans tablier ni gants, et vous n'avez pas de mandoline. C'est dommage. D'une parceque ce sera un peu moins régulier niveau découpe, et de deux le temps de préparation va tenir de l'éternité et du coup le ratio temps/régal sera légèrement modifié. Mais bon, tout le monde n'a pas de mandoline.    Ni les doigts violets.
Option 3 : vous n'avez pas de mandoline, mais une râpe/un robot qui râpe. Bien tenté, mais prenez la râpe gros trous sinon vous allez vous retrouver avec un magma violacé peu ragoûtant dans l'assiette .... C'est p'têt ça que j'aurais dû faire tiens ...   

   
"Préparez la vinaigrette en mélangeant le jus de citron avec le miel, le sel et le poivre. Ajoutez ensuite l'huile d'olive. Réservez.   
Epluchez les betteraves et coupez les en allumettes.   
Faites de même avec les poires.   
Réunissez-les dans un saladier, et mélangez avec la moitié de la vinaigrette.   
Répartissez dans les assiettes, parsemez de fêta émiettée aux doigts, de feuilles de menthe, de graines de tournesol (torréfiées si vous avez 5 mn) et versez le reste de la vinaigrette.   
Servez immédiatement."   
   

Ca c'est de la recette qui réconcilie avec la betterave.   
Quand elle n'est pas ramollo, c'est beaucoup plus intéressant :)   
Ce qui m'a le plus énervée dans cette recette (à part d'avoir mis 1h à tout tailler en rondins allumettes), c'est que le Jamie là, il a pensé à des trucs auxquels j'aurais dû penser tellement ça tombe sous le sens.   

Poire et fêta ? Bingo !   
Fêta/Menthe ? Yessssssss   
Bettrave + Fêta ? Impecc   

Alors ???????? Pourquoi est ce que j'y ai pas pensé moi ????? Hein ?????????????   

Pfffffffffffffffffffffffffffffffffff   

Allez, je m'en reprends une tite lichette moi, c'est trop bon ;)   

Tags : , , ,
Posté par marionlakine à 07:00 - 3 - ça se mange au début - Commentaires [43] - Permalien [#]

vendredi 5 septembre 2008

On f'rait comme si qu'on voyageait (2)

C'est la rentrée ?   
M'en fous.   
Je n'ai presque pas arrêté de travailler de l'été donc je n'ai pas de scrupules à reprendre ;)   
   
N'empêche que je continue à voyager dans ma cuisine. Parfois dans des pays que j'ai entraperçus, ou dans certains où je rêve d'aller, ou des fois même dans des pays qui ne me disent pourtant rien.   
   
J'ai découvert grâce à Gracianne (toujours elle) un site formidablement pédagogique et dépaysant, rempli de recette traditionnelles, où les "tispounes" côtoient la "grrrrrrround corrrrrrianderrrr", où les chutneys et autres naans se partagent le haut de l'affiche. Vous l'avez compris, cette semaine, je vous emmène en Inde :)   
   
   

 

Pakoras aux Courgettes   
et Chutney de Tomates de Manjula

 

pakora courgettes   
   


Je suis phobique de la friture.
Pas à cause des dommages que pourrait subir mon tour de taille mais j'ai toujours eu peur de me brûler.
De plus, je supporte difficilement les odeurs d'huile refroidie du lendemain au petit dej .J'imaginais déjà les effluves grassouillettes embaumant mes 30m², du pur bonheur :)

Cette recette, je la reluquais depuis des mois, n'osant sauter le pas.
Et puis je me suis souvenue de mes premiers pakoras, lors de mon baptême de repas indien. Ma maman avait eu l'excellente idée de m'inviter pour le repas de Noël au Rajpoot.
Je garde un souvenir magique de cette soirée, à l'opposé des noëls que j'avais vécus jusque là. La découverte de toutes ces saveurs nouvelles m'avait enchantée, des pappadums jusqu'au halva de carottes, en passant par d'inévitables et délicieux pakoras de courgette, d'aubergines et d'oignons. Il fallait que je tente de retrouver ce doux moment, le fondant du légume sous la pâte à beignet parfumée ...



Pakoras de Courgettes de Manjula

Ingrédients
- 1 cup* 1/2 de farine de pois chiches
- 1/2 cup* de farine de riz
- 1 cc de sel
- 2 CS de coriandre fraîche ciselée
- 2 piments verts émincés
- 1 cc de graines de cumin
- 1 CS de graines de coriandre, grossièrement écrasées au mortier
- eau
- 1 grande courgette,
ou pommes de terre, chou fleur ... détaillés en tranches très fines
- huile pour friture
source : Vegetable pakoras, Manjula's Kitchen
* 1 cup = 240 ml


"Mélangez les farines, le sel, les piments et autres épices/aromates.
Ajoutez de l'eau très progressivement en remuant, jusqu'à obtentir la texture d'une pâte à crêpes un peu épaisse.
Faites chauffer l'huile dans une grande sauteuse (la température est bonne lorsqu'un peu de pâte à beignets versée dedans remonte immédiatement à la surface)
Enrobez quelques tranches de courgettes de la pâte et faites frire 3 à 4 minutes, en les retournant de temps en temps, jusqu'à ce que les pakoras soient bien dorés. Veillez à ce que les beignets ne se touchent pas lors de la cuisson.
Egouttez sur du papier absorbant et mangez bien chaud avec une raïta de concombre et/ou un chutney (celui qui suit par exemple)"




Chutney de Tomates de Manjula

Ingrédients
- 6 tomates de taille moyenne coupées en dés
- 4 piments verts, épépinés et émincés
- 1 CS de gingembre frais râpé
- 1 cc de graines de moutarde noire
- 1 cc de graines de cumin
- 2 feuilles de laurier
- 1/2 cc de paprika
- 1/2 cc de curcuma en poudre
- 1 cc de fleur de maïs + 2 cc d'eau
- 2 à 3 cc de sucre
- 2 CS de coriandre fraîche ciselée
- 2 CS d'huile ou de ghee
Source : Tomato Chutney, Manjula's Kitchen



"Dans une sauteuse, faites chauffer le ghee à feu moyen. Jetez-y les graines de moutarde et de cumin.
Lorsqu'elles "craquent", ajoutez le laurier, le paprika et le curcuma. Mélangez quelques secondes.
Versez les tomates coupées en dés et les piments émincées. Amenez à ébullition.
Couvrez alors 6 à 7 minutes.
Ajoutez ensuite la fleur de maïs diluée dans l'eau et mélangez 1 mn, puis ajoutez le sucre et la coriandre fraîche.
Salez, poivrez, rectifiez éventuellement le sucre.
Eteignez le feu, couvrez encore quelques minutes.
Ce chutney peut être mangé chaud ou froid."


A déguster en lisant La Colère des Aubergines de Bulbul Sharma.

Mais où vais-je donc vous emmener la semaine prochaine ? ;)

   

Tags : , , , , ,
Posté par marionlakine à 07:00 - Commentaires [24] - Permalien [#]


« Début   1  2  3  4  5  6  7  8  9    Fin »