Il en faut peu pour etre heureux ...

Vous ne savez pas cuisiner ? ça tombe bien moi non plus :)

mardi 2 février 2010

Tout ... Rien ... Mais surtout rien ...

C’est un peu dur de venir écrire des choses dans une blogosphère où on ne se reconnait plus.

 

Où le tacle est devenu une habitude (merci les concours), ou la fausseté règne avec allégresse (adieu les “veux tu être mon ami sur Facebook ?”), où ceux qui faisaient partie du quotidien s’évanouissent comme par enchantement, et où les RP inondent les boites mails de messages plus alléchants les uns que les autres.

 

Dans cette ambiance où la gentillesse semble s’évaporer plus vite qu’ailleurs, j’ai du mal à prendre ma plume pour recevoir ensuite des commentaires auxquels je ne sais quoi répondre. Je ne me sens plus à ma place.

 

Nonobstant ce début de billet cafardeux, je profite d’une vague envie et d’un besoin de vider mon fichier “blog temp” pour vous dire ce qu’il y a eu dans les gamelles de celle qui croyait qu’il en fallait peu pour être heureux en 2009. Des fois que vous ayiez des envies qui rejoignent les miennes, et des goûts un tant soit peu similaires.

 

 

 

En 2009, Marion a mangé pas mal de risotto, dont celui ci au citron confit et à la roquette. Avec du vin blanc dedans, des échalotes, une louche de mascarpone et des tonnes de parmesan …

 

risotto citron roquette

 

 

Et puis comme on était dans le lynchage du pot de citrons confits et qu’on avait un peu merdé dans les proportions du risotto suivant (avec de la courgette au lieu de la roquette), marion s’est lancée dans la confection d’arancini (boulettes de restes de risotto enrobées de chapelure puis frites, avec un dé de mozza à l’intérieur). Miam.

 

arancini

 

Parcequ’une année ne peut passer sans cheesecake, marion a également tenté, bon gré mal gré, une série plus ou moins réussie, mais thématique, avec entre autres ce cheesecake belge (speculoos, poire, sirop de Liège et Williamine). La photo n’était pas terrible mais bon …

 

cheesecake belge

 

 

Parceque le salé reste indispensable et qu’en 2009 Marion a eu plein de cheddar dans son frigo, elle a re-re-refait du welsh rarebit. Et ce que c’est bon Bordel de M…e ! (oui je suis chez moi et je suis grossière si je veux)

 

welsh rarebit

 

 

Et puis même si c’est pas la saison de la rhubarbe encore, marion se souvient de s’être grave régalée avec une tarte streusel (même que c’était peut être en 2008, c’est dire !) qu’elle avait trouvée sur epicurious

 

tarte rhubarbe

 

 

A un moment Marion ne travaillait pas le vendredi. Alors des fois elle allait manger Japonais ou Indien avec une vraie amie qu’elle aime et qui compte vraiment pour elle, même qu’elle lui a fait de la cuisine thaï et qu’une fois elles ont plié des raviolis toutes les deux. Même que c’était vachement bien :)

 

ravio thai

 

 

Pis cette même amie très chère elle est tellement fortiche en pizza qu’à chaque fois que Marion en a fait une c’était avec SA recette de pâte, et elle a pensé à elle très fort, même le jour où elle a fait cette pizza toute verte avec du pesto, de la mozzarella, des courgettes, des fonds d’artichauts et des olives.

 

pizza végé verte 2

 

 

Peut être même que le peu de lecteurs de ce blog qu’il reste seront intéressés par une photo moche de curry de porc au poivre vert ? Plus bon que beau !

 

curry de porc thaï au poivre vert

 

 

Et si ces lecteurs ont eux aussi une foultitude de cumberland sausages congelées, à l’orée d’un dégivrage imminent et nécessaire, ils auront peut être le bon goût de faire le toad in a hole de Jamie Oliver (et la bonne odeur d’huile dans leur chez eux ensuite, sans rancune)

 

toad

 

Et s’il reste encore quelqu’un à l’heure du dessert , une petite part à 3000 calories la bouchée ça vous dit ? Mmmmhmmmhh un Oreo Layer Cake

 

oreo cake

 

 

Voilà. Une partie de l’année 2009 dans la cuisine de Marion.

 

Il y a eu aussi les moultes soupes de lentilles (au Garam Massala pour moi) de Super Sophie, une quantité de Brownies de Mingou incalculable, l’étrange/onctueuse/incroyable glace au sésame noir de Soiishi, le gateau à la patate douce de Murielle que je ne retrouve plus nulle part, une tartinade d’artichauts qui tue sa race chez Smitten Kitchen, et des tas de trucs de chez Nigel et encore et encore du thaï toussa toussa.

 

Pas pris en photo.
Pas de lumière.
Pas de temps.
Pas d’envie.

 

Je ne cuisinais plus que pour ceux que j’aime, je crois que je vais me limiter à partager avec ceux que j’aime aussi.

 

Une grosse bise à ceux qui sont bien accrochés dans mon Netvibes et que je ne commente que trop rarement.

Posté par marionlakine à 00:46 - Ma vie, mon oeuvre - Commentaires [53] - Permalien [#]

Commentaires

    Je comprends ton amertume mais cela fais mal de penser que tu arrêtes ton blog le commentaire de Dumé résume bien ma propre pensée ....
    Profite de ta vie des bons moments , sois heureuse avec ceux que tu aimes et qui t'aiment surtout ne pas passer à coté de sa propre vie c'est le plus important ...
    Je garde l'espoir de te lire lorsque tu le voudras et que l'envie te sera revenue ...sinon il nous restera ton blog et c'est une magnifique offrande
    A+Sacha

    Posté par Sacha, lundi 15 février 2010 à 22:37
  • Tu me manques...

    Posté par Minouchka, mercredi 17 novembre 2010 à 19:09
  • Oui le temps passe vite ,mais je suis venue de lire même si je ne mettais pas de com.Je continue mon blog comme çi comme ça suivant mes humeurs ...IL faut prendre son temps amis je n'oublie pas mes premières blogueuses ....Alors bisous de MARSEILLE

    Posté par colette DE MARSE, samedi 28 mai 2011 à 07:07
« Premier   1  2 

Poster un commentaire