Il en faut peu pour etre heureux ...

Vous ne savez pas cuisiner ? ça tombe bien moi non plus :)

jeudi 14 août 2008

Maladresse culinaire et pélerinage à Bercy

Je ne sais pas vous, mais moi, certains jours, chuis vraiment pas adroite de mes mains (le premier qui me dit "ha ben préviens tes patients ces jours là quand même", je le prive de ce qui va suivre).
Je veux dire en cuisine/ au boulot/ à la maison, y' a des jours où tout m' échappe des mains, où tout se renverse à mon contact ou presque. Et vas-y que je te fous en l' air la tasse de thé du matin, que je te fasse tomber les ombres à paupières dans le lavabo - ou par terre, c' est encore mieux - que le navigo valse à perpète au sortir du sac à main ... Non franchement, y' a des jours, il vaudrait mieux que je reste couchée !

Et encore, je ne vous ai pas raconté le jour où j' ai fait tomber mon épilateur électrique dans les toilettes mais ça ... c' est une autre histoire ... ahem ...

Or donc, en ce samedi 2 août, je me retrouvais à la tête d' une petite motte de beurre pommade, sans l' avoir prévu, et je décide ingénieusement d' employer à bien cette petite chose pour faire un cake sucré en vue du pique-nique incertain du lendemain ...

Jusqu' ici tout va bien.

Et que je te touille le beurre avec le sucre, et que je te rajoute les autres ingrédients, et que je te sulfurise le moule, et que je te le remplis à ras bord comme d' hab ...

Jusqu' ici tout va bien.

Et que je te le mets au four en passant par la case tabouret (je fais 1m60, mon four est posé au dessus de mon frigo qui fait ... 1m60 ... hein, vous voyez déjà l' embrouille), sans accident notable.

Jusqu' ici tout va bien.

Et que je fais autre chose pendant que ça cuit (genre préparer le repas de mes invités qui arrivent dans peu de temps) en jetant un regard intéressé au four de temps en temps.

Jusqu' ici tout va bien.

Et que je remarque que si ça continue, ça va déborder cette histoire ...

Et que ça a déjà commencé à déborder !!!!!!!!  Bord ... de M..e !!!!!!!!

Et là d'un seul coup ça va déjà plus !!!!

Allez hop hop hop, je trouve en vitesse un moule à tarte sur lequel poser le biniou pour que ça ne déborde pas encore plus sur la sole. Sauf qu' un mini moule à cake, rempli ras la G...E à attraper avec des moufles king size, c' est pas bien pratique.

Mais jusque là ça allait ENCORE.

Et ça serait encore allé si j' avais réussi à transférer proprement le moule à cake dans le moule à tarte ... Mais non.

Non parceque j' ai pas idéalement SOULEVE ledit moule à cake. Et que quand j' ai cru que c' était bon, en fait, ça l' était pas. J' ai buté contre le moule à tarte, provoquant par la même occasion une sorte de translation horizontale (énergie cinétique aidant) de la pâte à cake encore liquide en dehors du moule à cake précité.

Chuis pas sûre d' être bien claire là ... Vous suivez ?

Pour résumer, j' ai soulevé le cake pour mettre le moule à tarte en dessous, mais pas assez, et bing ! gros blob avec plus rien dans le moule à cake ... Ca aurait pu être pire remarquez ... j' aurais pu tout renverser dans le four pour que ce soit plus fun, tant que j' y étais hein ?
Non là, j' ai patiemment ramassé ce que j' ai pu à la cuiller, re-rempli le moule à cake, dit adieu à la jolie déco en amandes effilées que j' avais prévue, et remis au four en fantasmant déjà sur la délicieuse odeur de brûlé qui allait se répandre chez moi pour le dîner :)

Raspberry Almond Bread      
Cake Framboises Amandes      
   
   
raspberry almond bread    

   
Ingrédients (pour un grand cake)      
- 300g de farine      
- 1 cc de levure chimique      
- 1 cc de bicarbonate de soude      
- 1/2 cc de sel      
- 115g de beurre pommade      
- 220g de sucre      
- 2 oeufs      
- 2 CS de crème fraîche épaisse      
- 250g de framboises fraîches ou surgelées      
- 2 CS d' amêndoa amarga (facultatif)
ou 1/2 cc d' extrait d' amande amère      

- 1 bonne poignée d' amandes effilées, torréfiées      
Recette traduite du Raspberry Almond bread, chez Joy the Baker   



"Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le bicarbonate de soude et le sel.    

Dans un autre bol, travaillez le beurre pommade avec le sucre et l' amande amère au batteur jusqu' à ce que le mélange soit mousseux.      
Ajoutez les oeufs 1 à 1 en battant bien entre chaque, la crème puis  la farine avec une maryse. La pâte est très épaisse.      
Incorporez alors les framboises et les amandes torréfiées.      
Versez dans un grand moule à cake beurré et fariné (ou tapissé de papier sulfurisé) et faites cuire 55-60 mn à 160°C.      
Le cake est cuit quand la lame d' un couteau plantée dedans ressort propre.      
Laissez refroidir dans le moule un bon quart d' heure, démoulez sur une grille et laissez refroidir."


Et bien malgré ces péripéties, c' était tout à fait présentable et parfaitement mangeable (ma voisine qui en a boulotté presque la moitié à elle seule ne contredira pas ... Hein ??????) D' ailleurs si vous n' avez pas vu l' ombre de ce cake aux framboises au dernier pique-nique, vous pouvez directement vous plaindre auprès de cette demoiselle :)

Moi j'y ai juste goûté, j' étais trop accaparée par ça :op

J' étais un chouia agacée par le double salto du machin, alors autant vous dire tout de suite qu' il n' y aura pas de photos du massacre dans un hypothétique bêtisier de fin d'année :)

Tags : , ,
Posté par marionlakine à 07:00 - 6 - en cas d'hypoglycémie - Commentaires [39] - Permalien [#]

Commentaires

    Mouais, t'es pas fun... Moi, quitte à renverser, je renverse sur la sole. Tu sais la sole des fours gaz avec plein de trous dedans pour montrer les p'tites flammes et que t'as pas de lèche-frite dedans parce que ce @#*%@ de four l'avait même pas en option !
    Tu vois, plus fun quoi !
    Bisou ;-p

    Posté par Mamzelle Gwen, jeudi 14 août 2008 à 08:37
  • www.tartelette.blogspot.com

    C'est le genre de chose que je suis capable de faire avant un service ou juste avant une soiree, genre y'a pas le temps de refaire, just de pleurer. Au moins ton gateau s'en sort avec une belle tronche ( et j'ai failli mettre tranche, mais ca c'est l'humour de mon pere).

    Posté par tartelette, jeudi 14 août 2008 à 08:55
  • Et de lacher sur le sol une sauce bolognaise parfaite qui avait mis 3 heures a mijoter doucement, t'as jamais fait ca? Et tous ces verres de vin rouge systematiquement renverses sur la nappe parfaitement blanche des copains? Y'a des jours comme ca, on n'y peut rien. On devrait creer un club.

    Posté par Gracianne, jeudi 14 août 2008 à 09:09
  • au moins après tous ces déboires , il t'es resté quelquechose à grignoter !

    Posté par irisa, jeudi 14 août 2008 à 09:19
  • Comme dit Gracianne, je crois que nous pouvons faire un club ;o)
    Il y a des jours comme ça ...

    Posté par Marielle, jeudi 14 août 2008 à 09:28
  • Un cake bien appétissant!

    Certains jours, je suis tel un éléphant dans un magasin de porcelaine... Je casse tout, renverse tout et accumule bêtises sur bêtises, alors je compatis!

    Bises,

    Rosa

    Posté par Rosa, jeudi 14 août 2008 à 09:33
  • J'imagine très bien la scène!
    Hors cuisine j'suis surtout du genre à me mettre du dentifrice sur le chemisier, ou de la lessive liquide ben ... partout sauf dans la bouboule
    M'enfin ton cake me met l'eau à la bouche, amande et framboise, j'adore Bon tu te doutes bien que je n'ai pas d'amendoa machintruc

    Posté par auré, jeudi 14 août 2008 à 09:53
  • urgence

    "Ce cake était mal en point. Ses chances de mourir étaient très élevées. tu as du faire preuve d'une grande patience pour le réanimer dans des conditions assez difficiles. et aujourd'hui ces jours ne sont plus en danger "(euh! en faite si, je pense qu'il a était mangé assez rapidement)
    série urgence - saison 2 épisode 10

    yoda
    http://www.ubest1.com

    Posté par yoda, jeudi 14 août 2008 à 10:05
  • Ah mais je suis sure que c'est ce qui fait que le cake était si bon : du coup, la recette est pas reproductible

    (je suis quand même contente pour ta voisine que la main sur la photo soit pas la sienne, comme ça on peut pas l'accuser d'avoir mange la TOTALITÉ du cake ;o) )

    Posté par Guillemette, jeudi 14 août 2008 à 10:29
  • Le genre de trucs qui m'est déjà arrivé bien sûr mais là, ce n'est pas de la maladresse... C'est la faute du cake ! L'avait qu'à pas vouloir sortir de son réceptacle !

    Posté par Tiuscha, jeudi 14 août 2008 à 11:40
  • et ouaip, y'a des jours,on a deux mains malhabiles, mais en plus, quelquefois, on réfléchit pas bien non plus... (tiens, le jour où j'ai voulu démouler un fondant au chocolat à peine cuit. Par exemple)(ben oui, c'est tombé sur le carrelage, je pouvais pas me mettre sur une table pour le faire en plus). Heureusement que les copains sont pas maniaques et qu'ils ont pas peur des maladies qui traînent sur ce sol). (Une fois on a analysé la composition des bactéries, on a bien rigolé, même les mecs du labo ils avaient jamais vu tout ça, sauf un trèèès trèèès vieux laborantin, qu'avait travaillé dans une usine de pesticides, en 1932)

    Posté par lili violette, jeudi 14 août 2008 à 13:16
  • Il a l'air délicieux ce cake! je fais un mètre 60 aussi . Et dans le genre gourdasse, je pense que je te bats, les gâteaux qui explosent en vol, ça me connait ;-p

    Posté par Lisanka, jeudi 14 août 2008 à 13:20
  • Comment se mettre en joie pour l'après-midi en lisant les tribulations de Marion dans sa cuisine!!! )

    Posté par Choupette, jeudi 14 août 2008 à 13:46
  • je suis contente de voir que ça n'arrive pas qu'à moi... le bouquet c'est aussi quand finalement, presonne n'aime ça parce que c'est raté de chez raté!

    Posté par mamina, jeudi 14 août 2008 à 14:02
  • Rien que de t'imaginer sur un tabouret pour atteindre le four, ça me détend ! Merci pour ce précieux 1/4 d'heure détente

    Posté par LeCookieMasqué, jeudi 14 août 2008 à 17:11
  • euh... un tabouret pour aller au four... mais c'est super dangereux ta cuisine !
    en fait tu t'en sors plutôt bien d'habitude, dis-toi ça, au vu des conditions luna parkesques dans lesquelles tu exerces

    Posté par betterave, jeudi 14 août 2008 à 20:23
  • Souvent, je me décris comme ayant deux mains gauches alors ce genre d'aventures, ça me connait et ce n'est pas moi que me gausserai!

    Posté par Flo Bretzel, jeudi 14 août 2008 à 21:02
  • C'était pas Guillemette ... zut alors !
    Moi j'ai apporté des sandwichs, la grosse honte ;o)))

    Posté par Manue, jeudi 14 août 2008 à 21:06
  • hhuumm, trop bon ton cake

    Posté par méha, jeudi 14 août 2008 à 22:26
  • Alors, je cherche... mais je n'ai pas souvenir d'exploit similaire dans ma cuisine... Il faut dire que feu mon four (paix à son âme) était à 30 cm du sol, donc la problématique totalement différente... Tu t'en sors bien finalement...

    Pardonne mon ignorance, mais c'est quoi l'amêndoa amarga ?

    Posté par La Mangue, jeudi 14 août 2008 à 23:19
  • Alors, je cherche... mais je n'ai pas souvenir d'exploit similaire dans ma cuisine... Il faut dire que feu mon four (paix à son âme) était à 30 cm du sol, donc la problématique totalement différente... Tu t'en sors pas si mal finalement, puisque ce cake m'a l'air délicieux...

    Pardonne mon ignorance, mais c'est quoi l'amêndoa amarga ?

    Posté par La Mangue, jeudi 14 août 2008 à 23:19
  • Hi hi, ok, ce n'est pas charitable mais j'ai bien rigolé

    Par contre, le mélange framboises-amandes, c'est une vraie tuerie (je trouve)! Je crois que je vais me laissé tenter par ce petit cake facétieux qui s'amuse à sortir du moule ))

    Posté par Delphinoid, samedi 16 août 2008 à 13:07
  • Aga sorry pour les fautes d'ortograf!

    Posté par Delphinoid, samedi 16 août 2008 à 13:07
  • Comme je te comprends. Qu'est-ce que je peux hurler contre moi-même dans ces moments-là. Malgré tout tes déboires, ton cake a fait des heureuses.
    Bises

    Posté par hélène, samedi 16 août 2008 à 17:42
  • Quand je vois le résultat final, tu t'en es bien
    sortie.
    Four sur le frigo : pas d'autre solution possible ?
    C'est du sport d'enfourner chez toi.
    Bon week-end

    Posté par gabriella, samedi 16 août 2008 à 21:00
  • Moi qu'est-ce que tu veux j'ai eu beau relire trois fois de suite... le cake et le moule j'y arrive pas alors y'a pas faut la démo qui va avec !!!

    Posté par Dorian, dimanche 17 août 2008 à 00:09
  • Pas de photo du massacre ?! Bah ?! Et la crédibilité, alors ?! Nan, franchement ! C'est comme ce type qui publie une recette de muffins dont tu as jamais vu la couleur et qui te dit que pourtant t'étais de la partie. On y croit que moit'-moit' à son histoire...

    Posté par Tit', dimanche 17 août 2008 à 01:19
  • eh bien même quand tu n'es pas adroite de tes mains, le résultat a l'air délicieux !! Merci pour ce petit récit catastrophe qui montre à chaque cuisinier qui sommeille en nous, que nous ne sommes pas les seuls à vivre de tels moments dans notre cuisine !!

    Posté par clemence, dimanche 17 août 2008 à 05:22
  • Ce genre de peripeties me fait penser à la fois où j'ai voulu innaugurer un moule à charnière pour cuire mon cheese cake... la préparation s'est fait la malle dans le leche-frite pendant au moins 30min, j'ai regardé ça impuissante, craignant le pire

    Posté par clairel, dimanche 17 août 2008 à 10:47
  • Un cake bien mérité! Et si ça peux te mettre un peu de baume au cœur, viens lire l'anecdote sur la dernière recette postée sur mon blog je crois bien que ça va te faire sourire!!

    Posté par Pompelpot, dimanche 17 août 2008 à 15:22
  • Je ris

    en te lisant, et ça fait du bien! Merci (et le cake a l'air BON!!)

    Posté par Flo Makanai, dimanche 17 août 2008 à 15:45
  • alors je ne sais pas quelle est ta profession mais si c'est le médical..... halte au feu... pause!
    bon, ça arrive à tout le monde et cela nous agace fortement mais quel dommage.... j'aurais bcp aimé voir la photo de ladite catastrophe! on peut rire un peu voire compatire.
    Alors, je décide de compatire! allez, un tit sourire... et un bon verre de "vendanges tardives"!

    Posté par nanounette, dimanche 17 août 2008 à 19:08
  • Je confirme que t'es pas douée. Moi, je renverse non seulement sur la sole, mais principalement sur la porte et dans la charnière du four. C'est une spécialité. Je l'ai fait au moins 3 ou 4 fois. A chaque fois, faut démonter la porte du four pour nettoyer. Yesss.... Enfin, j'ai de la chance, le mien n'est pas perché à 1m60 de hauteur. C'est toujours ça de pris.
    Cela dit, il a l'air excellent, ce cake...

    Posté par Natalia, dimanche 17 août 2008 à 21:00
  • Ca a l'air délicieux. Merci pour cette recette !

    Posté par Annviersaire, lundi 18 août 2008 à 17:59
  • Décidément, j'aimerais bien te voir faire la cuisine! Surtout que le résultat est top, est-ce que ce serait aussi bon sans le côté prestigiditateur en herbe??? ;-D

    Posté par Pascale (ivS), mercredi 20 août 2008 à 12:02
  • Aïe ça va être une sacrée belle mission que de refaire le même parce qu'il était fichtrement bon!

    Posté par mimosa, jeudi 21 août 2008 à 02:03
  • j'ai encore bien ri !!!! Dans un autre style, sans cuisson, as tenté le pot de fromage blanc de 1 kg, à peine entamé, qui te glisse des mains quand tu le sors du frigo? Le pot tombe bien sûr, mais par je ne sais quelle loi de la physique ou de la pesanteur, le couvercle saute, le fromage blanc sort du pot et remonte au moment ou tu te baisses pour tenter dans un geste non contôlé de tout ramasser. le fromage blanc a dû remonter d'un mètre, j'étais au dessus bien sûr, je te laisse deviner le tableau !!!! Toi, tu as réussi à faire quelque chose de présentable et de délicieux au moins !!!! bisous, maman

    Posté par maman, jeudi 21 août 2008 à 17:55
  • Zut je n'étais pas là pour manger ce cake qui a une fabuleuse histoire, rare sont ceux qui ont eu ce beau privilège !!!

    Posté par PHILO, dimanche 24 août 2008 à 22:37
  • yep j'avais pu y goûter et j'y ai regoûté cette après-midi en mettant des amandes entières légèrement concassées à la place des effilées dedans.
    Pas de catastrophe donc j'ai également eu le droit à la déco aux amandes effilées dessus

    Posté par mimosa, mercredi 27 août 2008 à 21:30

Poster un commentaire